• échos brésiliens

    petit tour d'horizon de ces Jeux  olympiques de Rio.

    le 7 août, c'est l'escrime qui a ouvert le bal avec Enzo LEFORT, le melunais pour ses 2e JO était opposé pour son premier match à l'allemand Peter JOPPICH (déjà présent aux JO de 2004) qui dispute les interclubs avec lui, c'est dire s'ils se connaissent. Ce duel entre les deux licenciés melunais tourne à l'avantage de l'allemand 15-13. Il sera battu au tour suivant.

    puis Marine BOYER (Meaux Gym) dispute avec la France le concours général par équipe, elle termine 11e avec ses camarades mais termine 9e en poutre. Le réglement stipule que ce sont les 8 premieres seulement qui sont retenues pour la finale dans la limite de deux par nations. Or, les américaines sont trois, donc une place se libére et c'est Marine qui se qualifie pour la finale!!!! Ce 7 août est aussi marquée par l'arrivée des chevaux des cavaliers du CSO, Roger Yves BOst et Philippe ROZIER peuvent compter sur leurs montures. 

    le 10 août, Astrid Guyart  (Melun, escrime) entre en lice, elle livre un premier match face à une ukrainienne puis un second face à une américaine , le match est disputé, physique mais tourne à l'avantage de la française. Mais à 17h45, son rêve olympique se termine en quart de finale face à la russe Deriglazova (tout simplement la n°2 mondiale) sur le score de 15-6. A noter que l'autre française engagée est éliminée au même stade de la compétition. 

    Moins de deux heures plus tard, alors que l'équitation est encore sur son nuage après les deux médailles en complet, le français Simon Delestre annonce le forfait de son cheval, il sera remplacé par le seine et marnais Philippe ROZIER (Bois le Roi) qui a déjà disputé les JO en 1984 et en 2000, sachant ce que veux dire la notion d'équipe, il retrouvera le seine et marnais BOST (Barbizon), donc deux seine et marnais en équipe de France de CSO rappelant les "trois cavaliers de l'olympe" de 1976, à savoir Marcel ROZIER, Michel ROCHE, Hubert PAROT, trois seine et marnais (sur 4 cavaliers) qui seront champions olympiques par équipe.

    Enzo LEFORT dispute l'épreuve de fleuret par équipe et tient son rang avec une époustouflante demi finale face à l'Italie. En finale, il est aussi exceptionnel mais ne peut empêcher les russes de revenir après les relais de Cadot et du remplaçant de l'équipe de France, l'équipe perd son avance et se fait battre par la Russie pour le titre olympique.

    N'oublions pas notre arbitre internationale Maryse VISEUR (Lagny), elle a officié lors des épreuves en canoe kayak slalom et a vécu les deux superbes médailles de Denis GARGAUD et du C2 avec notamment un passage au club France. Maryse a rempli sa fonction avec "courtoisie" montrant de nouveau son savoir faire reconnu mondialement. Elle a également fait découvrir son secteur "boat control and equipment" aux japonais  Wakana SHIBATA et Yohei FUKUDA venus observer en vue des JO de 2020. 

    le dimanche 14 août, Philippe ROZIER réalise un premier parcours de toute beauté et réalise l'un des premiers sans fautes, tout comme Roger-Yves BOST. Prochain rendez-vous mardi et mercredi.

    le lundi 15 août à 20h45, finale de la poutre, Marine Boyer s'élance en 7e, comme un symbole, elle est la dernière gymnaste tricolore à concourir. Elle est vice-championne d'Europe à la poutre (devant une roumaine, qu'elle retrouve en finale). Si la chinoise FAN lance le concours (terminé par la brésilienne), on notera la présence des deux américaines dont Simone BILES (déjà triple championne olympique à Rio). Elle passe en 3e et commet une erreur et score à 14,733. la hollandaise WEVERS passe ensuite, elle est époustouflante et s'impose 15,466. Elle prend la tête de la compétition. lauren HERNANDES (américaine de 16 ans) s'élance, réalise un beau passage et score à 15,333. Marine passe avec son dossard 333, elle inclut dans son passage un salto arriere tendu, un demi tour, un salto avan décalé, double carpé en sortie. Elle est notée 14,600 soit la 4e place à 0,133 du podium et de la grande américaine. Même si une réclamation est posée pour la note technique de départ), on remarquera que cette note est la même note obtenue aux championnats d'Europe 2016 (ce qui lui avait value la 2e place), Marine a conclu Rio et pris le témoin de la gym française pour l'emmener à Tokyo, au japon, autre grande nation de la gym.    

    Mardi 16 août, grosse journée pour les seine et marnais puisque trois de nos athlètes étaient en piste. Les cavaliers Roger-Yves BOST et Philippe ROZIER disputaient la première manche par équipe avec une place en finale (disputée le mercredi 17 août) en jeu. C'est de nouveau Philippe ROZIER (avec Rahotep)qui ouvre de nouveau la voie pour les français, il confirme sa forme sur le parcours mais se trouve pénalisé de 4 points sur la rivière.   Roger-Yves BOST (et Sydney une Prince) réalise un beau parcours lui aussi mais dépasse légérement le temps imparti et prend un point de pénalité. Après les passages de LEPREVOST et STAUT, les autres cavaliers de l'équipe de France, la France termine 5e et se qualifie pour la finale du 17/8 avec un point de retard. Sur le stade de l'athlètisme, Florian CARVALHO dispute la série n°1 du 1500m, il adopte la stratégie de prendre les commandes de la course pour compenser une forme pas encore optimale et termine 10e en 3'41''87. Cette place et ce chronomètre ne lui permettent pas de poursuivre l'aventure olympique...  

    Le mercredi 17 août 2016 restera comme une grande date dans l'histoire du sport seine et marnais. En effet, c'est la finale du concours de CSO par équipe, l'équipe de France  composée de deux seine et marnais (50% de son effectif) aborde cette épreuve à la 5e place. Thierry ROZIER ouvre de nouveau le bal avec Rahotep. Il dispute sa troisième finale olympique! Ils forment un duo réactif et lancent l'équipe de France idéalement avec un sans faute. Kevin STAUT répond lui aussi présent, rappelant qu'il avait été champion d'Europe. Roger-Yves BOST s'élance avec Sydney une Prince. Lui aussi a été champion d'Europe,  son expérience olympique de 1996 lui sert puisqu'il permet à sa jument de tenir et de réaliser LE parcours. L'équipe de France est championne olympique , le dernier titre par équipe en CSO datait de 1976 avec un certain Marcel ROZIER. Quelle histoire.

    Ce même jour hélas au stade d'athlètisme, Rénelle LAMOTE (AS 77) prend le départ du 800m. Vice-championne d'Europe en titre, elle aborde cette course comme à son habitude avec un 60m à l'échauffement. Mais sa course est lente et elle doit finir 2e de sa série pour aller en demi-finale. Elle suit la concurrente espagnole jusqu'à la mi course puis se fait passer et termine 5e de sa série en 2'02''19.

    Le lendemain, c'est le relais 4x100m féminin qui s'élance. Carolle ZAHI (AS77) avait été retenue pour aller à Rio mais n'a pas été alignée au départ. Les  françaises réalisent un dernier relais moins performant et qui ne les classent que 10e . Seuls les 8 relais poursuivent l'aventure. Carolle ZAHI n'aura pas l'occasion de prendre le départ pour la suite.

    Le Vendredi 19 août, le dernier seine et marnais sélectionné prenait le départ du 4x400m, il s'agit de Teddy ATINE VENEL. Il est le doyen des bleus et part en 2e relayeur dans une course dominée par la Jamaique. Il termine 5e en 3'00''82 , hélas insuffisant pour poursuivre les JO.

    Prochain rendez-vous, toujours au stade olympique en septembre avec Alex ADELAIDE (Melun) pour les jeux paralympiques en athlétisme.  

    Ainsi les JO se sont achevés avec le titre olympique pour les deux cavaliers, dont Thierry ROZIER qui succède à son père au palmarès olympique, avec un titre de vice-champion olympique en escrime pour Enzo LEFORT en équipe de fleuret, avec une 4e place pour Marine BOYER, la gymnase de Meaux, si proche du podium derrière la star américaine (4e place également pour Benjamin AUFFRET, né à Montereau, résident en Seine et Marne mais licencié dans le 94). Astrid GUYART, bien médiatisée avant les jeux, a passé plusieurs étapes dans son rêve olympique mais elle a buté sur une russe. Du côté de l'athlétisme, pour la première fois de son histoire, il y avait quatre sélectionnés du 77 mais hélas, aucun n'a pas passé le premier tour, Florian Carvalho, Rénelle Lamote et Teddy Atine Venel sont déçus (Carolle ZAhi n'a pas été dans le quatuor du 100m). 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :